Votre soutien et votre aide sont essentiels

Vous avez des personnes âgées dans votre entourage? 

Se trouvent-elles dans une maison de retraite (HEPAD), dans un hôpital, seules à leur domicile, atteint du virus COVID 19 ou pas !

Cet article est pour toutes ces personnes. Je souhaite partager le témoignage de Simone, qui est l’une de mes clientes.

Je vous dirais que chacun d’entre nous doit prendre conscience que nous pouvons faire quelque chose de simple, mais de tellement important pour soutenir ces personnes fragiles. Elles sont, rappelons le notre mémoire collective et bien plus…

Ce témoignage en toute humilité et ce partage de mes connaissances en Fleurs de Bach sont pour leur venir en aide. Ces élixirs de fleurs de Bach travaillent sur la gestion des émotions de manière subtile, en douceur, avec une telle profondeur pour des résultats extraordinaires.

 Je vais vous apporter quelques conseils afin de redonner l’espoir et le gout de vivre. Cette pratique thérapeutique est un outil simple et à la portée de tous, et surtout indispensable à la gestion des émotions.

Dans la vidéo jointe, je vous montre comment les utiliser, et réaliser une composition.

Encore une fois, que vous soyez touché par ce virus ou non, je vous invite à prendre connaissance de ce qui suit:

Si vous êtes touchés par ce fléau, cela ne veut pas dire que vous allez forcément en mourir, un bon nombre heureusement en guérisse.

Prendre soin de l’état émotionnel joue un rôle capital dans le maintien de la force vitale donc de vos défenses immunitaires.

Si vous n’êtes pas touché, c’est tant mieux, vous pourrez après la lecture de cet article aider les personnes âgées ou ceux que vous reconnaîtrez, en leur préparant un petit flacon

Même si certains pensent que ce placebo n’est que de l’eau, ce dernier contribuera au bon rétablissement des personnes touchées par ce virus. Les fleurs de Bach ne nuisent pas au traitement s’il y en a un, elles portent une information qui agit sur l’écosystème propre à chacun.

Voici le témoignage de Simone

Cette dame me l’a donné avec beaucoup de simplicité et tellement d’amour, mais avec la mission de pouvoir aider ses amis, qui se retrouvent dans les mêmes souffrances qu’elle. Ils sont tous  « d’un âge bien avancé, enfin bien mûr, quoi ! »Comme elle me l’a précisé avec humour et sans colère.

C’est un partage de souffrance de dernière ligne droite sur ce chemin de vie qui malheureusement est traversé par cette tempête du COVID 19.

J’ai compris, dit Simone que finalement la mort est présente dans nos pensées quotidiennes, nous sommes enfermés dans des émotions de peur, et surtout des angoisses du grand départ.

Et voilà que ces fichues portes sur le monde extérieur nous sont de nouveau à moitié fermées.

Nous sommes contraints à nous isoler pour ne pas être contaminés.

La Maryse manque à la table ce midi ?

Puis j’apprends que Maryse est couchée, touchée par le virus.

Plus tard c’est mon adversaire, complice, parfois aussi un tricheur aux cartes qui est cloitré dans sa chambre, lui aussi.

Deux jours plus tard, il n’est plus là, il est parti…

Ce n’est pas juste. Finalement, nous nous retrouvons tous dans les mêmes peurs. 

Les visites sont quasi interdites, limitées, et d’ailleurs nous n’en avons presque plus le désir, c’est trop risqué, nous a t-on informé.

Le parc public ne nous est plus autorisé non plus, la sortie au grand air est réduite à la cour de notre pension.

Lorsque Marie, ma voisine de chambre et ma meilleure amie a reçu sa famille la semaine dernière, je  me suis surprise à ne plus vouloir lui adresser la parole et l’éviter dans les couloirs après cette visite.

J’ai peur d’être contaminée. Si l’un de ses enfants atteints sans le savoir de cette fichue maladie venait à la lui transmettre ?

Et oui ! la peur au ventre finalement, même avec nos masques, on s’évite tous, alors que nous avons partager tellement de moments forts.

Toutes les personnes de cette pension s’isolent les unes après les autres, c’est une petite mort avant la grande…

Nous ne devrions pas vivre deux morts. Le chemin se rétrécit chaque jour, j’en ai conscience, mais là, il s’agit de ne pas trébucher sur le caillou ou la branche en travers de ce chemin.

Oui, j’ai très peur…

Après un tel témoignage, nous ne pouvons rester insensibles.

Voilà quelques propositions de fleurs de Bach pour contribuer à transformer positivement ces ressentiments.

Les sentiments négatifs qui envahissent Simone sont dangereux au maintien de sa bonne santé.

Flacons de Fleurs de Bach suivants:

Mimulus et Aspen aideront Simone à maitriser sa peur de la mort et ses angoisses.

Star of Bethléem pour cette expérience si choquante.

Walnut pour ce changement de vie que cause l’état d’urgence de la situation.

 Crab Apple est un désinfectant, aussi bien au niveau physique que moral.

Gorse, pour redonner l’espoir à Simone et lui donner le gout à de nouvelles perspectives.

Gentian pour qu’elle retrouve un bel optimisme.

White Chestnut calmera le mental de Simone et lui évitera de ressasser ses mauvaises pensées et surtout si celles-ci atteignent son sommeil.

 Et enfin je pense à Wild Rose pour ne pas la laisser glisser dans un état de capitulation. Lutter contre la perte de sa joie de vivre et se résigner à cette idée fataliste de son futur.

La posologie est de 4 gouttes 4 à 6 fois par jour tout au long de la journée. Vous pouvez même les prendre pendant le repas… directement dans la bouche ou dans une boisson.

Voilà cette simple prise des Fleurs de Bach , en préparation peut aider toutes les personnes en ce moment.

Faites circuler, vous aurez ainsi pu contribuer à une forme de soutien pour leur bien-être.

Merci.

Florence Léautaud

Red balloon in the sky

Pour votre partage :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin